Le conférencier international Paul Scanlon sera l’invité du Bootcamp. Je me suis dit que ce serait bien de vous présenter cet homme qui m’inspire quotidiennement via les réseaux sociaux. 

Il y partage son expérience en leadership et en développement personnel. Son parcours et sa maturité lui donnent un regard à contre sens sur cette société qui nous pousse à prendre des décisions à trop court terme. Il interviendra pour nous interroger sur la manière dont on se voit à 60 ans. 

Un de ses premiers conseil pour bien vieillir est de se maintenir exposé aux choses qui sont hors de notre zone de confort. Voilà ce qu’on peut retenir d’une de ses vidéos sur le sujet. 

Choisis l’inconfort

Expose-toi à des choses inconfortables pour rester droit dans tes bottes. En d’autres termes, choisis délibérément l’inconfort. Fais-toi à l’idée de l’inconfort plutôt qu’attendre que des situations de la vie te l’imposent. Accepte de ne pas avoir pied.

Une des conséquences de cette démarche, c’est la croissance de ton empathie. S’exposer à des gens, des lieux, des choses, des idées qui sont hors de ta zone de confort va faire grandir ta bienveillance et ta compréhension. Tu comprendras mieux ceux qui évoluent dans des circonstances de vie différentes des tiennes. 

C’est bon de se mettre intentionnellement dans des situations qui sont inconfortables.

Les gens qui ne progressent pas et qui ne s’épanouissent pas sont ceux qui ne sortent pas de leur zone de confort. Ils font du surplace. 

La routine empêche de bien vieillir

Ce n’est pas parce que tu prends de l’âge que tu es forcément plus pertinent, sage ou épanoui. En vieillissant, beaucoup de gens deviennent fermés d’esprit, sont dans le jugement, et restent accrochés à leur zone de confort. Ils ne goûtent jamais de nouveaux plats, n’écoutent pas de nouvelles musiques, n’essayent pas de nouveaux vêtements, ne prennent jamais un nouveau chemin pour rentrer à la maison, etc. 

La routine peut devenir un des plus grands destructeurs de ta créativité et de ton épanouissement. Essaye de repérer à quel niveau la routine met des freins dans ta vie. 

La routine n’est pas fondamentalement mauvaise. Mais elle peut mettre ta vie en pilotage automatique. Ça ne te laisse pas penser, agir, ressentir ou traiter les choses différemment. 

Alors mets-toi dans des situations qui te sortent de ta zone de confort. C’est très bénéfique ! Tu ne le ressentiras pas comme ça sur le moment. Mais c’est important d’évoluer autour de personnes, de choses et d’idées que tu as passé la majeure partie de ta vie à éviter.

Être en évolution permanente est une des clés du succès et de l’épanouissement. Sors de ta zone de confort.

Si tu souhaites approfondir le sujet, rendez-vous au Bootcamp où tu auras la chance de rencontrer Paul Scanlon et de pouvoir échanger avec lui !

Partager