Je fais actuellement le job dont j’ai rêvé depuis que je suis étudiant. Je me rends compte aujourd’hui des difficultés de ce job. Je me retrouve donc souvent à tout remettre en question : est-ce que c’est vraiment ça que j’ai envie de faire ? Ou me mène cette voie ? Est-ce que les sacrifices en valent la peine ? Est-ce que je suis heureux ? Comment je me vois dans 10 ans ? 

A force de me poser ces questions, j’ai mis en place un système de questions-réponses qui m’aide à y voir plus clair et à savoir si le métier que je fais correspond à mes aspirations profondes.

1. Solo ou en équipe ? 

Je me dis souvent : David, si tu étais freelance, tu serais riche maintenant ! Mais quand je repense à ma période freelance je me dis que pour rien au monde je voudrais bosser tout seul ! Je suis fait pour travailler en équipe, rêver à plusieurs, brainstormer, se serrer les coudes, boire des cafés et des wiskhy durant les réunions, s’entraider, se motiver, voyager à plusieurs. Je suis fait pour travailler en équipe. Et vous ?

2. Quel environnement ? 

Dans quel contexte je veux travailler ? À la maison ? Dans un open space ? Dans mon bureau ? Dans la nature ? Assis ? Debout ? En mouvement ? Quand je pense à cette question, je réalise que ce qui manque à mon travail c’est l’activité physique. Mais à part ça, j’aime être dans un open space, être en déplacement, être seul ! Le mix idéal. Et vous, dans quel environnement voulez-vous travailler ?

3. Quel emploi du temps ? 

Pour moi, le travail a toujours été un moyen de subvenir aux besoins de ma famille, profiter de la vie avec elle, sortir avec mes amis, soutenir ceux qui ont des besoins au travers de mon église et accomplir une vision forte. Du coup, le travail ne doit pas prendre une place trop importante. Je me souviens qu’un couple d’amis très doués en affaires m’avait dit :  » Quand on commence une entreprise, on bosse en moyenne 60 heures par semaine… » Je suis très loin de ce nombre d’heures, parce que sinon je n’aurais pas le temps d’accomplir le reste. Mon travail actuel me permet de gérer mon emploi du temps : je peux donc être flexible pour ma famille, mon église et mes amis. Néanmoins, avoir un job avec des horaires fixes c’est très rassurant, et cela stabilise énormément. La gestion de l’emploi du temps est essentielle : il faut penser à l’avance à ce qui compte le plus pour nous.

4. Besoin d’adrénaline ? 

Cette question m’aide à relativiser mes challenges, parce qu’avec du recul, je réalise que c’est la difficulté qui me motive et me fait me lever le matin. Si je devais juste pointer, remplir des papiers ou écouter un client, je deviendrais fou ! J’ai besoin d’adrénaline. En fonction de votre réponse à cette question, vous pouvez donc éliminer ou non un grand nombre de métiers.

5. Qu’est-ce que je veux accomplir ? 

Travailler pour une vision est essentiel, surtout pour la génération Y et les milleniums : nous avons besoin de sens. L’argent ne fais pas tout. En quoi est-ce que je crée un monde meilleur ? En quoi mon travail peut-il apporter un plus à notre monde ?

6. Quelles évolutions possibles ? 

Comment est-ce que je me vois dans 1,2,5, 10 ans ? Est-ce que que je vais évoluer, gérer plus ? Gagner plus ? Impacter plus ? Est-ce que la routine va vite s’installer ? Ou bien est-ce que chaque jour sera un nouveau défi, une découverte ? 

Pour finir : osez vivre vos rêves, sinon quelqu’un d’autre vous embauchera pour accomplir le sien.