En organisant pour Mad in France une table ronde avec des pointures sur le sujet du ministère jeunesse en France, je ne m’attendais pas du tout à découvrir cela…
Mes invités étaient Charly, responsable des parcours Alpha jeunesse, Gérald et Monica, pasteurs jeunesse de Hillsong Paris (plus de 300 jeunes) et Ger van Veen, directeur de Teenstreet (un événement européen qui rassemble 3000 jeunes). 3 contextes, histoires et leaderships vraiment très différents, pourtant ils étaient tous d’accord.
Mon rôle était simple : poser des questions pour découvrir les clés de la croissance. Je m’attendais vraiment à des stratégies de fou. Inconsciemment, je voulais trouver le secret de la croissance d’un groupe de jeunes, mais en réalité ce qui en est sorti était d’une grande simplicité !

1 / Les relations

En tant que leader, on peut souvent prendre risque de se concentrer sur la création de projets et ainsi courir après le temps en oubliant le plus important : les relations. Si, en tant que leader de jeunes, on développe une relation sincère, sans stratégie particulière, juste avec le but d’aider le jeune à prendre de bonnes décisions avec l’aide de Dieu, alors on peut espérer de grandes choses. On devient une oreille attentive, en restant constant dans la relation pour être un point de repère.

Un jeune qui s’épanouit, c’est un jeune qui donne envie aux autres et qui est capable de se détourner de lui-même pour faire de grandes choses !
En tant que leader, nous devons comme Jésus l’a fait, concentrer nos efforts sur quelques jeunes (maximum 12) afin de les aider grandir et de leur permettre d’aider d’autres jeunes à leur tour.

2 / Le fun

Quand la relation est là et que les moments de rencontres sont fun, alors le cocktail est explosif. Lorsqu’un jeune est bien dans sa peau et s’éclate avec d’autres amis sans avoir honte de dire qu’il était à l’église, alors vous pouvez vous attendre à ce qu’il ramène ses amis ! Du fun, cela peut être : un soirée pizza, un film, des jeux délires, un voyage, une conférence, un concert, etc…

3 / Le développement

On est dans une société où le besoin spirituel se fait de moins en moins sentir, donc dire à un jeune dès le début : « rencontrer Jésus, voilà ce dont tu as besoin« , n’aura pas beaucoup d’écho dans sa vie. Mais si le jeune développe des relations, qu’il a du fun semaine après semaine, il va forcement ouvrir des discussions plus sincères. Il aura alors l’occasion de découvrir que Jésus est le moteur et la solution des gens de l’église, des autres jeunes. Son intérêt sera là.

Le développement doit aussi se faire pour les chrétiens : il s’agit de les challenger à faire face à leurs peurs et à devenir des leaders de plus en plus influents dans leur entourage.
Chaque projet peut être réfléchi comme une occasion de faire grandir son équipe.
Par exemple prendre la parole pour la première fois, organiser un jeu, accueillir une nouvelle personne etc… Proposer à chacun de faire un « baby step » !
Tout cela est très court et direct, il y a plein de nuances à amener, mais j’espère que ces 3 clés pourront déjà vous être utiles !
> Quel est votre expérience en terme de croissance d’un groupe de jeunes ?