Je me rends compte que l’une des plus grandes limites dans notre vie, c’est nous-même ! Dernièrement, j’ai dû faire face à une question qui m’a beaucoup défié : « quelles sont mes limites mentales ? »

Cette question induit plusieurs choses : ce qui se passe dans ma tête pourrait bloquer mon évolution, les limites extérieures pourraient être débloquées par un changement de mentalité ?

Je ne veux pas me la jouer à la Jean-Claude Van Damme en partant dans un délire new-age. Mais si nous prenons un instant pour réfléchir à ce qui nous bloque, à ces peurs, ces stress, ces « non » catégoriques : n’y a-t-il pas, dans la plupart de ces situations, un événement ou un mode de pensée qui forge cette barrière ? 

Vers l’âge de 16 ans, j’ai appris la guitare avec mon frère. Comme tout ado, j’ai voulu apprendre à chanter pour impressionner les copines. À chaque fois que j’essayais, mon frère rigolait… je le comprends, c’est plutôt gênant quand son frère veut se la jouer beau gosse ! Depuis ce moment, j’ai forgé en moi l’idée que je ne savais pas chanter. Pourtant, j’ai toujours voulu chanter. Les années ont passé et je suis vraiment devenu parano. À chaque fois que j’essayais, j’avais l’impression que tout le monde rigolait ! J’étais bloqué. Puis, par un concours de circonstances, j’ai assisté à un cours de chant avec un groupe de personnes âgées… Le fun quoi ! Mais à cette occasion, j’ai découvert que je n’étais pas si mauvais que ça et qu’il s’agissait, en réalité, de confiance en soi et de technique. 

Depuis ce jour je me suis remis à chanter dans un groupe. Mon blocage était mental.

Suivez-moi dans ce processus : 

Quel est votre plus grand rêve ?
Listez les blocages (situations, personnes, finances, pensées, paramètres) qui vous empêchent de l’accomplir.

Vous allez vite découvrir combien la réponse peut être évidente et qu’avec de la volonté, de l’engagement et un gros travail sur vous-même, vous pouvez briser vos barrières.