Q

ue pensent les gens lorsqu’ils entendent parler de votre organisme ? 

Il m’arrive tellement souvent de rencontrer des leaders qui ne sont pas conscients des défauts ou de la perception qu’ont les gens de leurs organismes. 

Vous êtes à la tête d’une association reconnue et bien en place ? Vous voulez lancer votre association ? Vous êtes responsable d’un secteur de votre église ? Vous vous êtes sûrement posé plusieurs fois la question de l’image que projette votre organisme ? 

Il est probable que les gens aient un avis négatif sur votre organisme mais qu’il n’aient jamais osé vous le dire. Le leader devrait être en mesure de connaître la vérité mais souvent, il en est très loin. 

Il y a quelque temps, j’ai eu l’occasion de travailler pour un organisme reconnu. L’une de mes premières questions a été : comment votre public vous perçoit-il ? J’ai alors eu le droit à une réponse pleine d’adjectifs positifs. Par la suite, je suis allé mener mon enquête auprès de leaders connaissant l’organisme en question. Les réponses obtenues à mon sondage étaient tout à fait différentes.

Voici 5 réflexions qui vont vous aider à avoir la meilleure communication possible pour votre organisme.

Dans le milieu chrétien, il arrive souvent que nous abaissions nos repères et standards. C’est dommage ! 

Accepter la vérité demande une préparation mentale sur les conséquences que cela peut avoir sur notre motivation.

1 // Être prêt à entendre la vérité

Trop souvent, nous avons peur de faire face à la réalité et préférons rester dans la perception « positive » que nous nous faisons de notre propre organisme. La première étape est d’accepter qu’il y ait des critiques et que même si tout n’est pas vrai, il se cache toujours une demi-vérité. Cela demande une préparation mentale sur les conséquences que cela peut avoir sur notre motivation. Il faut faire face à la réalité : dans tous les cas, les gens pensent quelque chose de vous. Mieux vaut être au courant et réagir en fonction plutôt que de laisser la pensée grandir et devenir incontrôlable.

2 // Poser des questions

Il m’arrive très souvent de poser la question : comment vois-tu Progressif Media ? Quelles sont les critiques des gens autour de toi sur nous ? Est-ce que tu penses que c’est vrai ?

Je veux savoir ce que les gens pensent de moi et de mon organisme.

3 // Insister 

Quand on va au restaurant et que le serveur nous demande en fin de repas : « Est-ce que ça a été ? » Même si la viande n’était pas cuite et que l’ambiance était glauque, vous allez dire « Oui, oui… » Il en est de même avec vos amis. Alors insistez ! Demandez-leurs les critiques, les points négatifs. Commencez à énumérer un ou deux points sur lesquels vous travaillez pour faire évoluer votre organisme. De cette manière vous donnez un signe fort : je suis prêt à entendre la vérité.

4 // Comment communique la concurrence ? 

Dans le milieu chrétien, il arrive souvent que nous abaissions nos repères et standards. Un patron va avoir des exigences très élevées pour sa société et se contenter d’une qualité médiocre lorsqu’il fait du bénévolat. 

En tant que leader, il est important d’appliquer à son organisme et à soi-même des standards élevés et ce même si nos concurrents sont à des années lumières. Il est essentiel de tendre vers cette direction. 

5 // Ai-je besoin de formation ? 

C’est certainement le point le plus important. Sans connaissances, il est très difficile de prendre de bonnes décisions. Avec internet, il est maintenant possible de se former avec les plus grands en les suivants sur les réseaux sociaux ou avec des vidéos de formations. Un monde de savoir s’ouvre à vous !

Et vous, vos conseils pour améliorer sa communication ?