Suite de l’article sur ce que j’ai appris en plusieurs années de freelance.

6 – Achetez les licences de logiciels
7 – Utilisez la méthode du café
8 – Ayez les bonnes motivations
9 – Posez beaucoup de questions

 

6 – Achetez les licences de logiciels

Finis les logiciels crackés ! Vous êtes un pro. Cela ne vous viendrait jamais à l’esprit de voler un tracteur pour lancer votre exploitation agricole…

7 – Utilisez la méthode du café

Favorisez le contact visuel, plutôt que d’utiliser exclusivement l’e-mail. Proposez à votre client de prendre un café, et bien sûr, payez l’addition !

Lorsque vous recevez une demande de devis, passez un coup de téléphone dans la foulée pour en savoir un peu plus sur le projet, et si vous en avez l’occasion, proposez rapidement un rendez-vous.

8 – Ayez les bonnes motivations

Ne faites pas ce que vous faites pour l’argent, même s’il faut bien gagner sa vie. Il vous faut avant tout croire en votre rêve et être passionné par votre travail et par la plus value de ce que vous apportez. Le client doit sentir que vous vous intéressez réellement à son projet.

9 – Posez beaucoup de questions

Lors de vos rendez-bous, posez beaucoup de questions, pour connaître non seulement ce qui concerne le projet, mais aussi l’entreprise, l’activité du client. C’est le moment de bien analyser les besoins, mais aussi les attentes de votre client, son histoire, ses expériences. De cette manière, vous connaîtrez ses expériences passé avec des freelances, et aurez une idée très précise de ce qu’il ne faudra pas reproduire.Osez des questions du type : combien avez-vous payé pour tel projet ? Ou : combien de temps a duré le développement de tel projet?

Le monde appartient au gens qui savent poser les bonnes questions !

Pour lire la première partie : 

tumblr_inline_mh70yeWI6N1qz4rgp