Tension… vous savez, cette sensation qu’il n’y a jamais de bonne réponse, que la solution parfaite n’existe pas. Quand vous êtes tiraillé entre famille et travail, passion et devoir, créativité et budget…

Cela fait 8 ans que dans mon travail, j’essaie d’éliminer les tensions. Que ce soit au sein de mon agence, avec les clients, dans l’équipe… Par exemple, quand vous gérez une équipe de créatifs et que dans l’idéal, il leur faudrait 2 semaines de travail pour réaliser un projet, alors que vous savez très bien qu’on ne peut y consacrer qu’une seule journée sinon personne ne sera payé à la fin du mois.

Je pense que le plus dur, c’est le tension entre la famille et le travail. Vous avez envie de réussir, d’avoir un impact, de répondre aux besoins financiers de votre famille, mais vous voulez aussi passer un maximum de temps avec vos enfants. Cette phrase de mon père résonne très souvent en moi : « Si on fait des enfants, c’est pour être avec eux et les préparer à une vie heureuse, pas pour demander à d’autres de le faire à notre place. » Je ne veux pas être tellement occupé à pourvoir à leurs besoins qu’au final, je ne les vois jamais…

Il y a encore peu de temps, c’était comme si ma vie se résumait à éliminer toute forme de tension. Pour être très honnête, plus le temps avançait et moins j’y arrivais, plus j’étais frustré et épuisé… Jusqu’à ce que j’écoute un podcast qui m’a fait faire un 180 degrés dans ma manière de voir les choses.

Comme le feu en dessous de la casserole, qui chauffe et unifie le tout. Trop de pression brûle le plat, pas assez rend le processus trop long. Il faut la juste mesure de pression. Pour une bonne sauce au fromage, il faut que chaque fromage fonde pour ne devenir plus qu’un (j’utilise cet exemple parce que je galère toujours à faire ma sauce aux fromages !) La tension permet de toujours garder un équilibre.

Être créatif oui, mais si c’est pour survivre et faire porter le poids de notre manque de réalisme à notre famille, cela n’a aucun sens. A l’inverse, être uniquement orienté profit n’apporte aucune satisfaction. Dans le monde des créatifs, il y a beaucoup de gens qui sont complètement déconnectés de la réalité, soit disant au service de leur art, à la conquête du mythe, du coup pendant des années il vont vivre dans un monde parallèle. Idem pour les entrepreneurs : je vis chez papa maman, je suis encore en mode étudiant, aucune pression, tension, du coup mon business va mettre 10 ans avant de réussir et quand je serai prêt il sera trop tard.

Passer tout mon temps avec mes enfants mais appauvrir ma famille n’a aucun sens, à l’inverse courir après la réussite financière au détriment du reste ne me satisfera aucunement.

Investir pour tout le temps et se mettre en danger ? Ne jamais investir pour ne pas fragiliser la trésorerie ? Une tension constante.

Apprenons à gérer la tension, à la dompter, à l’inviter dans nos processus de réflexion. Cette révélation m’a fait beaucoup de bien. J’avais l’impression d’être constamment dans l’échec, alors qu’il est bon et sain pour chacun d’apprendre à gérer la tension.