A

u fil des années, j’ai réussi à rencontrer des personnes incroyables, qui m’ont beaucoup appris, ouvert des portes, inspirées, recadrées et propulsées vers l’avant. Je crois que le réseau est essentiel pour le bon développement d’une carrière, d’un projet, d’un ministère.

Avant la question « comment créer un réseau » il faut répondre à une autre question : qu’est-ce que je veux accomplir ?
Les gens aiment rencontrer des passionnés, des rêveurs, des porteurs de vision ! Il faut être au clair sur ce qu’on est et sur la vision que l’on porte.

Pour rencontrer une personne influente, il faut d’abord avoir quelque chose à raconter ou à vouloir apprendre. On ne frappe pas à la porte d’une personne pour lui demander de nous parler sur un sujet au hasard. Il faut être intentionnel. Venir avec un objectif, être précis, clair.

Voici ma méthode pour entrer en contact avec une personne influente : 

+ J’aime beaucoup ce que dit Bill Johnson : j’investis dans ta vision quand tu investis dans la mienne. Quand vous approchez une personne, sachez que ça doit aller dans les 2 sens.

+ Je m’assure de lire ses livres, regarder ses vidéos, connaître son sujet. Cela ne sert à rien de le faire se répéter. Cette personne a surement un emploi du temps très chargé, ne lui faites pas perdre son temps avec des questions auxquelles vous auriez pu répondre tout seul à la maison en vous documentant sur ses écrits.

Je me documente sur son univers, ses amis Facebook, ses vrais amis, ses sujets favoris, son parcours, ses questionnements, ses projets, les connaissances que nous avons en commun

+ Je fais une liste de questions que je souhaite lui poser

+ Je prends contact avec elle via un réseau social pour réagir sur l’une de ses publications, en posant une question qui ouvre le débat et va pousser la personne à checker mon profil

Je réfléchis à ce que je peux lui apporter ou à ce que nous pouvons faire ensemble sans intégrer la notion d’argent. Par exemple avoir son avis sur un nouveau projet, le projet d’un ami ou un retour d’expérience sur son vécu.

+ Si mes approches précédentes n’ont pas fonctionné, je lui propose une interview pour un site avec lequel j’ai un bon contact

+ Pour finir, si aucune de mes approches ne fonctionne et que je veux vraiment connaître la personne, je lui propose de bosser gratuitement pour elle sur un sujet précis.

Evitez de parler pour ne rien dire, de vous vanter, de faire perdre du temps à votre interlocuteur. Si vous y allez, alors soyez préparé et intentionnel !