C

’est le commentaire Facebook qui est le PLUS souvent posté suite à mes articles, à des citations ou sur la page Leaders Chrétiens. C’est une question légitime car nous aspirons en tant que chrétien à avoir un impact positif et significatif sur notre entourage, nous voulons leader, autrement dit : influencer comme Jésus l’a fait.

Néanmoins, on pense souvent que l’on naît leader ou bien suiveur. Il est vrai que certaines personnes développent très jeunes des aptitudes qui les prédisposent à une grande carrière de leader, mais j’aime à penser que le leadership peut s’apprendre, peut grandir. Tu peux devenir un leader !

Voici les 8 étapes pour développer son leadership

1 – Qu’est ce qu’un leader ? 
Un leader est une personne qui a développé suffisamment son don pour que son entourage proche et/ou lointain en sois bénéficiaire. Un leader influence au travers de son ou de ses dons.
Un leader n’est pas forcément celui qui a le titre de chef de l’organisation, de patron.
Pour John Maxwell, la mesure d’un leader c’est son influence, la capacité de délivrer un message, de donner envie aux autres de se mettre en action, d’inspirer. On peut être visible, riche, à la tête d’un empire, dans les médias, mais n’avoir aucun message, aucune influence, on ne met personne en mouvement.

2 – Savoir répondre à LA question 

La première question à se poser pour savoir si je suis un leader c’est de découvrir mes forces. Qu’est ce que je fais de si bien au point que mon entourage en soit au bénéfice. Dans quel domaine j’ai de la crédibilité, qu’est ce qui pousse les gens à faire de même lorsqu’ils me regardent agir ?
Plus vous identifierai votre don plus vous serez en mesure de le développer et plus votre leadership grandira.

3 – La vision dépasse votre personne, votre carrière

Pour que votre don influence, il faut qu’il soit consacré à une vision plus grande que la vôtre. Je rencontre parfois des gens avec des dons incroyables ; de gestion, de finance, artistiques, mais leur vie est consacrée uniquement à leur propre personne, leur carrière, leur projet.

4 – L’enjeu est dans l’intérêt que vous portez aux autres. 

On devient un leader, non pas en s’élevant au dessus des autres mais en élevant les autres. J’aime beaucoup l’image de la pyramide inversée, le leader qui est capable d’aider les gens à progresser, à aller encore plus loin que lui, à aimer son prochain sincèrement et pas de manière intéressée, aura un effet magnétique.

5 – Leader VS manager.

On regarde souvent le leadership d’une personne à la taille de son équipe, à sa capacité à mener à bien un projet. Le manager a pour but d’amener à bien un projet et de s’assurer que les équipes restent focalisées et atteignent le but. Le leader va mettre les gens en mouvement, il va les inspirer dans une sphère plus personnelle, il va les aider à grandir, évoluer. On peut être un leader sans équipe. Prenons l’exemple d’un écrivain, il peut avoir écrit un livre tout seul dans sa maison de forêt, mais ses préceptes peuvent être suivis par des millions de personnes. C’est la qualité du message, de notre don, de notre vie.

6 – Global leadership

Pour notre génération, nous regardons à l’ensemble de la vie d’un leader. Devenir millionnaire ne fait pas de vous un leader, d’accord vous savez comment gagner des millions, mais si pour ça vous avez divorcé plusieurs fois, que vos enfants vous détestent, vous n’avez aucun ami et vous êtes en mauvaise santé, peu de personne seront au bénéfice de votre don.

Si vous voulez être un leader vous devez avoir un coeur pour votre prochain, vous devez sonder vos motivations. Posez-vous la question : qu’est-ce que l’on ressent à faire partie de mon entourage ? Est-ce qu’on se sent élevé ? Qu’est ce que je veux que les gens retiennent de moi quand ils commencent à me fréquenter ?

7 – Un coeur pour les autres.

Un ami m’a raconté qu’étant jeune il s’était investi dans une petite association. À chaque fois qu’il était au contact du responsable il se sentait vraiment rabaissé, comme un moins que rien. Quelques années plus tard il a eu l’occasion de rejoindre une autre association, qui était très influente et très grande. Plusieurs semaines après avoir rejoint l’équipe il a un rendez-vous avec le responsable, qui lui, à l’inverse l’a fait se sentir puissant, capable de grandes choses !
Cette histoire nous interroge : comment suis-je pour mon entourage ? Est-ce que les gens me trouvent hautain ? distant ? inaccessible ? ennuyeux ? Avez-vous une attitude différente en fonction de la personne qui est en face de vous ? Avez-vous un réel intérêt pour votre prochain ? Il m’arrive souvent de rencontrer une personnalité, de la trouver intéressante et de passer un super moment en sa présence. Mais je suis souvent étonné quand les amis qui m’accompagnent à l’événement (qui n’ont pas forcément le titre et la vision que j’ai acquise avec le temps), rencontrent la même personne et me disent : « Il ne nous a même pas adressé la parole, on s’est approché pour lui dire bonjour, entamer la discussion et il a répondu brièvement avant de nous tourner le dos.

Jésus a été un grand leader, j’aime le voir comme un mentor. On peut apprendre de nombreuses leçons en regardant sa vie, tout d’abord il a offert sa vie, il a vécu pour les autres et non pas pour lui. Les disciples qu’il a recruté sont devenus les piliers de l’Eglise alors qu’ils étaient jeunes et sans éducation, il a su les faire grandir. Il a eu compassion des pauvres, des malades, mais aussi des gens riches et de leur pauvreté intérieure.

8 – Ne pas devenir un leader insécurisé

Être un leader c’est élever les autres et ne pas se sentir en danger par leurs dons. Je crois fortement que personne ne peut prendre ma place, Dieu m’a réservé une place, j’existe sur cette terre pour une raison précise et personne ne peut le faire à ma place. Pas besoin de stresser, de manipuler, de contrôler pour garder ma place.

Pour résumer voici les points importants pour progresser dans son leadership :

  •  Découvrir son don et le faire progresser
  • Vivre pour une cause qui dépasse notre simple vie, cela peut être la nôtre ou une vision existante
  • Développer un amour pour son prochain
  • Devenir une personne qui apporte de la valeur aux autres
  • Être intentionnel dans ce que nous voulons laisser à notre entourage

Devenir un leader c’est un long voyage, vous commencerez à en voir les fruits quand vous verrez des gens se mettre en mouvement au travers de votre exemple et à, à leur tour, inspirer d’autres.
Le bon leadership est contagieux, il donne envie aux autres d’en faire de même.