Vous avez envie de lancer un nouvel album ? Financer un voyage missionnaire ? Créer un nouveau produit ou tout simplement actionner la générosité de votre entourage pour une cause qui vous tient à cœur … Le crowdfunding est devenu un sport qui demande un certain coaching. 

Cela fait plusieurs années que le crowdfunding est devenu une solution à part entière pour financer ses projets. L’effet de nouveauté n’est plus, il est courant d’y participer, néanmoins cela demande une bonne dose de créativité et de savoir-faire. J’ai eu l’occasion d’accompagner 3 levées de fonds de ce type, en levant 120 000 $, 70 000 euros et 15 000 euros.

Voici 5 questions à se poser avant de se lancer :

1 / Quelle est la taille de mon réseau ?

La première illusion à bannir est celle d’une liste de donateurs qui viendrait par hasard sur le site pour investir dans votre projet, ou alors un site de crowdfunding vous faisant croire qu’ils ont plein de donateur qui n’attendent qu’une seul chose, c’est de vous donner de l’argent. La réussite d’une campagne de crowdfunding réside dans votre réseau, la relation que vous entretenez avec celui-ci. Que pensent vos amis de vous ? Votre paroisse ? Votre église ? Les leaders d’influences ?

Partez du principe que 1% des gens qui vous connaissent donneront, et peut être 10% des personnes de votre cercle proche.

2 / Comment puis-je atteindre mon réseau ?

Si vous connaissez un max de personnes c’est génial, mais vous allez avoir besoin de pouvoir les contacter facilement, plusieurs fois. Pour cela vous devez avoir : leurs emails, le numéro de téléphone, leur contact Facebook, et des relais d’informations. Si vous n’avez aucun email vous pouvez oublier.

3 / Qu’est ce que donner va apporter à mon audience ?

Il faut être honnête, quand on a la tête dans le guidon de notre projet, on a tendance à croire que c’est le meilleur du monde. Pourtant c’est à ce moment qu’il faut essayer de se mettre dans la tête d’un donateur.

Pourquoi financerait-il votre projet au lieu de se payer un cinéma ou d’offrir un cadeau à sa femme ? Qu’est ce que cela va lui apporter ? Si la réponse est trop vague vous devez réfléchir de nouveau à votre projet

4 / Ai-je une solution de repli ?

L’argent se débloque une fois le montant total dépassé, et si vous arrivez à 80 % du financement, vous perdez tout ? Ayez une solution de repli financière, la capacité de mettre le montant final pour sauver la mise.

5 / En quoi mon projet vaut la peine d’être financé ?

On croit tous qu’on a la meilleure idée du monde, posez la question autour de vous : pourquoi penses-tu que mon projet vaut la peine d’être financé ? Si la réponse n’est pas claire c’est que le projet n’est pas bon ou alors pas assez bon pour le crowdfunding. Il faut un projet qui répond à un besoin, innove, inspire, attire, amène un plus à l’internaute ou à la société.

Si vous avez répondu par la positive à ces 5 questions il est temps de passer à la phase stratégique 🙂