La vie est faite de saison, il y a un temps pour tout, se reposer, combattre… Il est tout à fait normal d’avoir des phases de non croissance, mais quand cela dure trop longtemps, il est important de commencer à se poser des questions.

J’ai eu la chance d’être invité par mon ami Markus Wenz à manger avec Carl Lentz, le pasteur d’Hillsong New-York, qui a dernièrement fait la une d’un magazine français comme étant le pasteur de Justin Bieber :-). Je m’étais préparé comme un dingue pour ce rdv, et j’avais ZE question. Quel est le secret de la croissance d’une église ? Sa réponse a été expéditive…

« Ben David… une organisation saine grandit ! »

J’avoue j’étais dégouté, je m’attendais à la réponse en mode voici les 10 secrets…
J’ai eu le temps de méditer, retourner dans ma tête 100 fois cette réponse. À force de lire des articles et des livres de business je suis passé à côté d’une vérité simple : un enfant grandit quand il est nourrit, aimé, pas besoin de plus, ça se fait naturellement. Donc si à un moment il ne grandit plus, c’est qu’il y a un problème !

Si cela fait des années que vous tournez en rond, que les mêmes problèmes reviennent, c’est peut être que vous devez faire face à l’un des 5 freins suivant :

1 / Une mauvaise compréhension de l’argent

Il y a plusieurs écoles sur l’éducation financière, je ne suis pas un pro sur le sujet, mais j’ai remarqué c’est que pour récolter, il faut un jour semer.
L’erreur que beaucoup font c’est de confondre cher et rentable !
Si vous investissez 1000 euros dans un projet qui vous en fera gagner 10 000, ça vaut la peine. Par contre, investir 100 euros pour ne rien gagner et perdre son temps, cela ne sert à rien. Donc a première vue vous seriez tenté de choisir l’option à 100 euros, mais vous devez plutôt vous dire  : combien est ce que cela me rapporte sur le court et long terme ?

2 / Vous maitrisez trop

Je me souviens d’une rencontre avec un de mes premiers mentors, le premier rdv avec lui m’avait fait stresser les 2 jours d’avant. Il avait dû sentir mon stress et pour me rassurer m’avait expliqué qu’il était bon de régulièrement se mettre dans des situation inconfortable pour continuer à grandir.
Si cela fait longtemps que vous êtes en contrôle, vous assurez, vous anticipez, c’est agréable mais cela ne vous fait plus grandir.

Depuis combien de temps vous n’avez pas rencontré une personne qui a de l’avance sur vous ?
Vous avez été participant à une conférence ou formation à la place d’être tout le temps sur scène ?
Quelle est la dernière fois ou vous avez pris un risque, osé l’inconnu ?

Grandir, c’est accepter le processus frustrant de ne pas réussir. Comme un instrument, un sport, au début on est un peu maladroit, ça fait mal, mais cela fait partie du processus.

3 / Caractère vs technique

J’aime beaucoup le livre des 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent. On s’attend à des pratiques très précises, des techniques, mais en réalité l’encouragement se porte sur le travail de notre caractère et non pas de nos techniques.
Apprendre comment dire bonjour, comment se comporter, comme se vendre, sont des choses importantes, mais si à côté de ça vous n’avez aucune éthique et vous souhaitez écraser pour grimper, vous avez une mauvaise compréhension de l’argent, vous n’avez pas une bonne pratique de la générosité.

On a tous des angles morts et on doit apprendre à les identifier, c’est pour ça qu’on a besoin d’aide et d’un regard extérieur.
Il y a des phases où ce qui bloque, c’est nous, des choses invisibles, des mauvaises croyances, attitudes, réactions, compréhensions.
La phase où j’ai le plus progressé dans mon organisation c’est après avoir fait une thérapie… j’ai pu mettre des mots sur des fonctionnements limitants.

4 / Mauvais équilibre

En tant qu’entrepreneur, leader, on peut se retrouver dans des phases où l’on est tellement accaparé par notre projet qu’on ne voit plus rien autour.

Je me souviens d’une phase où mon entreprise était en train de décoller, j’avais mis en place les fondations pour pouvoir passer dans une nouvelle étape. Avec 5 partenaires nous étions en train de parler de rapprochement, d’une stratégie commune. Je passais mon temps au téléphone, en déplacement.
Tout devait se jouer lors d’un week-end à 5 dans une magnifique maison, on allait écrire le plan d’une année incroyable. Sauf que… je n’avais pas vu que ma famille était en flux tendu.. c’était trop, tout le monde était sous pression, un jours avant le week-end tout a explosé, dispute, frustration ! J’ai pris la difficile décision d’annuler le week-end… Je tombais de haut, je n’avais rien vu venir !

J’ai dû accepter mes limites, j’étais allé trop vite.

Il faut savoir ménager sa monture pour tenir sur la durée.
Il y a un moment ou un mauvais équilibre de vie vient faire tout basculer et on plafonne. Cela peut être le manque de sommeil, le manque de temps spirituels, de temps pour soi, de temps de qualité en famille…

5 / Vous êtes seul

Il m’arrive d’entendre des entrepreneurs qui vivent dans des villages me dire qu’ils se sentent seuls car ils n’habitent pas dans des grandes villes. Mais la réalité c’est que le sentiment de solitude existe aussi chez les gens qui vivent à Paris ou à Bordeaux.
L’enjeu quand on est seul c’est qu’on tourne tout seul avec ses pensées, on fait des monologues, on n’a pas de vis à vis qui peut nous comprendre, nous défier, il n’y a pas de redevabilité.

Je sais que j’en parle souvent dans mes vidéos, podcasts, articles, mais je suis convaincu c’est qu’à plusieurs on est plus fort. Il y a 2 bienfaits, on se sent utile, parce qu’on peut aider l’autre et on reçoit du soutient et de la compréhension.
C’est le retour que j’ai de mes week-ends coaching ou mes groupes de progrès, on se sent plus fort et moins seul, on peut partager, entendre les défis des autres et réaliser qu’ils sont comme nous.

6 / Votre coupe est pleine

J’aime beaucoup le conseil du pasteur Andy Stanley, qui est reconnu comme le leader des leaders : pour grandir il faut savoir partager, communiquer, transmettre. Pour vous, cela semble naturel, pas forcément utile, mais pour quelqu’un d’autre c’est sûrement nouveau et une immense découverte.

Pour vivre la croissance, vous avez besoin de transmettre ce que vous savez à d’autres personnes qui souhaitent suivre votre chemin.
En le transmettant, vous mettez des mots sur votre expérience et vous vous sentez valorisé, mais vous voyez aussi les domaines à développer.

Ce blog existe pour tous ceux qui souhaitent aller plus loin, vivre plus intensément tout en ayant un équilibre de vie. J’aime définir mes lecteurs comme des gens qui veulent plus, qui sont des éternels insatisfaits !
Sur ce blog, vous trouverez des ressources pour vous accompagner dans votre voyage.