Un vampire est un être qui vous prend tout ce que vous avez de plus précieux. Dans notre cas il s’agit du temps, il aspire toute votre énergie.

Nous avons tous 24h dans une journée, certains ont besoin de moins de sommeil mais dans l’ensemble nous sommes égaux dans ce domaine. Lorsque nous sommes confrontés à la maladie grave d’un proche, le départ d’une personne que l’on aime ou de notre entourage on réalise combien la vie est précieuse et magnifique. Les jours suivants on se remet à vouloir vivre chaque heure comme si c’était la dernière (je vous invite à lire mon article Hommage à l’un des hommes les plus important de ma vie). 

Depuis que je suis bien jeune j’entend régulièrement cette phrase : « Cette année je ne l’ai pas vue passer » ou bien « Depuis qu’on a les enfants les années défilent » , je trouvais ça tellement ringard, mais cette année je me suis surpris à la dire le 31 au soir pour fêter le passage en 2017 ! Le temps passe vite, et je n’ai pas envie de me faire voler mes heures par des vampires !

1 – Première étape : réussir à détecter les vampires.

Vampire faux-cul

Ce genre de vampire se manifeste chez une personne avec qui tu parles, mais si tu analyses précisément la discussion tu réalises qu’elle cherche uniquement à capter des informations, des ragots potentiels… elle se renseigne sous couvert de s’intéresser à toi !

Vampire clinex

Le deuxième type de vampire est une personne qui te contacte uniquement lorsqu’elle a besoin de toi. Elle ne t’a jamais rien apporté et n’a pas l’intention de le faire.

Vampire colonel

Ce vampire là est une personne exigeante ! Celle qui, tu ne sais pourquoi ni comment, a réussi à prendre l’ascendant dans la discussion et te fait passer pour son employé ! Un peu comme si brutalement tu lui devais quelque chose.

Vampire à fleur de peau

Le quatrième vampire c’est celui qui te bouffe ton énergie vitale parce qu’il est constamment stressé, tu deviens son réceptacle à peurs. Il t’exprime toutes ses angoisses sans chercher à mettre en pratique tes conseils et cassant toute initiative.

Vampire manipulateur

Le dernier vampire est manipulateur, il te fait te sentir comme un moins que rien … il est toujours capable de te mettre face à tes erreurs au bon moment pour te faire culpabiliser.

Apprenez à ne plus répondre aux vampires, à prendre du recul, quitte à même couper court la relation. Vous avez le droit d’être clair et d’exprimer que vous avez besoin de prendre du recul si il s’agit d’une personne proche. C’est comme avec un pansement, vaut mieux tirer d’un coup et avoir mal sur le moment mais être tranquille après plutôt que de l’enlever par à coups et souffrir plus longtemps !

2 – Deuxième étape : comprendre pourquoi je n’arrive pas à dire NON aux vampires.

On réalise combien nous sommes faibles, qu’ils savent toucher des zones sensibles, notre peur de décevoir, de ne plus être aimé, notre peur des ragots. Nous ne voulons pas ressembler à telle ou telle personne du coup nous sommes prêts à tout accepter !

On a parfois peur de perdre une opportunité. Ça c’est l’un de mes plus grands défis, à mes débuts j’acceptais des cafés avec des gens qui étaient de vrais vampires de peur de passer à côté d’un projet, alors qu’en réalité cela ne m’amenait à rien ! J’ai perdu un temps précieux à travailler ou être avec des gens que j’aime.

Un vampire nous renvoie vers nous-même, nos limites, nos peurs, nos dysfonctionnements.

Attention, le vrai danger est lorsque l’on ne réalise pas que parfois… le vampire c’est nous !